Madagascar est une île située au cœur de l’océan Indien qui regorge de trésors. La destination propose des paysages à couper le souffle et unique au monde, une faune et une flore riche en espèces endémiques et une douceur de vivre qu’il est impossible de voir ailleurs. Toutefois, le pays fait aussi partie des plus pauvres au monde et souffre des maux liés à la pauvreté. Escroquerie, vol à la tire, règlement de comptes, bagarres de rue et kidnapping ne sont donc pas rares à Madagascar. Bien que les touristes ne soient pas particulièrement ciblés par les malfaiteurs, ils doivent tout de même redoubler de prudence. Voici quelques conseils qui vont vous permettre de voyager dans la grande île en toute sécurité.

Ne jamais se déplacer seul

Que ce soit de nuit ou de jour, il est vivement conseillé de ne jamais se déplacer seul. Pourquoi ? Une cible unique est beaucoup plus facile à viser pour les malfaiteurs. En se déplaçant en groupe, il sera plus facile de veiller les uns sur les autres.
En vous déplaçant seul, vous augmenterez aussi le risque de vous perdre. A Madagascar, il n’est pas toujours facile de trouver son chemin et cela arrive même aux habitants du pays. Sans un bon guide il vous sera impossible de vous repérer dans le dédale de ruelles et d’impasses qui composent les grandes villes. Et si vous comptez quitter les sentiers battus pour aller dans la brousse, la présence d’un guide est obligatoire.

Faire attention lors des transactions

A Madagascar la monnaie utilisée est l’Ariary (Ar). Cependant, beaucoup de Malgaches continuent à s’exprimer et à valoriser la monnaie en Fmg (francs malgache). Pour information : 1 Ar équivaut à 5 Fmg. Il arrive que certains vendeurs malhonnêtes profitent de cette subtilité pour arnaquer des clients, notamment les étrangers qui ne sont pas forcément familiers avec l’utilisation de la monnaie malgache.
Autre particularité à Madagascar, les prix ne sont pas forcément affichés sur les produits. C’est par exemple le cas dans les petits marchés de village ou encore auprès des petites épiceries de quartier et des vendeurs ambulants. Le vendeur est donc libre de fixer le prix qu’il veut et selon la tête du client. Pour éviter de se faire arnaquer, une astuce consiste à se confier l’achat à un malgache ou une personne de confiance.

Se renseigner sur les tabous

Madagascar est un pays où les croyances tiennent une place très importante dans la vie des habitants. Pour la plupart, ces derniers sont chrétiens, musulmans et certains animistes. Mais quelle que soit leur religion, la majorité des Malgaches respectent les « fady ». Il s’agit d’interdits liés à la sacralité d’un lieu, d’un monument ou d’une personne (vivante ou décédée). Le non-respect de ces tabous peut vous causer de gros problèmes.
Les fady varient d’une région à une autre et même, d’une commune à une autre. Parmi les fady les plus communs figurent l’interdiction de manger ou d’apporter de la viande de porc à proximité de la mer, de porter du rouge sur certaines plages, de « salir » les sites sacrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *