Si pour beaucoup de personnes, voyager en transport commun n’est pas un problème, comme l’autobus et autocar, le train, le métro ou encore en avion, pour d’autres c’est un vrai calvaire. Les raisons peuvent être multiples, mais malgré tout, un jour ou l’autre, il va bien falloir s’y faire. Voici quelques conseils pour terminer sereinement votre voyage en transport commun.

Les causes probables, mais surmontables de la phobie du voyage en transport commun

Il existe des personnes qui « n’aiment pas » principalement voyager en transport en commun. En effet, pour elles, il est réellement difficile de vivre sereinement cette aventure surtout si c’est carrément « une phobie ». Cette dernière peut créer des angoisses qui les rendent victimes d’une souffrance intérieure incontrôlable. Dans ce cas, cette sensation incessante d’insécurité ronge de l’intérieur et laisse place à de nombreuses illusions comme la peur d’un attentat, ou du moyen de transport, ou d’un accident,… que la personne est introvertie, trop timide… Bref, les raisons peuvent être nombreuses, mais ce qu’il faut surtout savoir c’est, quelles qu’elles soient, voyager en transport commun, ça s’apprend. Et au bout de quelques jours, mois ou années, ces personnes peuvent aussi bien participer au trajet dans un transport commun, avec tout le monde.

Participez à des ateliers

Un des premiers conseils que l’on vous donne pour éviter la peur d’un voyage en transport commun, c’est de participer à des ateliers organisés par des conseillers en mobilité. Ces spécialistes, sont les mieux placés pour connaître tous les problèmes liés aux déplacements avec ce type de transport. Par ailleurs, ces derniers peuvent aussi proposer des solutions appropriées pour les personnes qui n’aiment pas le transport en commun, et assurent le suivi et l’évaluation de la réalisation de ces solutions. En outres, ils sauront vous remettre en confiance afin de bien surmonter les problèmes en cours de route. Mais d’autres organisations mettent également en avant, des ateliers pour vous permettre d’être à l’aise dans les transports en commun. Elles ont pour but de vous aider à préparer votre voyage, à vous repérer et à maitriser ainsi votre temps, en dissipant vos angoisses. D’autres par contre, vous apprennent à gérer votre stress qui est « le mal des citadins ». Cette montée soudaine de bouffées de chaleur, qu’est le stress, peut créer des malaises à un point qu’il peut vous faire craquer au beau milieu de nulle part et vous faire perdre tout votre calme. Renseignez-vous auprès de la Maison de l’Emploi ou Plan local pour l’Insertion et l’emploi ou dans les centres sociaux si vous aussi vous voulez voyager en toute sérénité et confiance en transport commun, en bénéficiant de leurs appuis.

Impliquez-vous !

Bien entendu, il faudra qu’il y ait d’abord votre bonne volonté pour pouvoir s’en sortir. À côté de votre participation aux ateliers, vous pouvez également prendre part aux sorties, comme celles ouvertes à tous, pour vous familiariser avec ce moyen de transport. Le meilleur remède c’est d’ailleurs, d’affronter la situation. C’est pourquoi, il existe également un jeu vidéo qui permet de s’intégrer et d’éliminer la peur de monter et de voyager dans un moyen de transport commun. Avec ce jeu, les chercheurs ont affirmé que la réalité virtuelle peut guérir les peurs bien réelles. Vous serez donc, mis en situation virtuelle, comme dans un cas réel, et vous serez aussi directement confronté à l’espace urbain virtuel. Vous apprendrez à vous contrôler, à improviser et à trouver les bonnes solutions sereinement, en cas d’obstacles. Ce jeu vous permettra d’effacer vos peurs en faisant une immersion totale dans un cadre virtuel, comme si vous étiez dans un bus, un avion ou autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *